Recherche

Séminaires du LPPS

Le LPPS organise des séminaires tout au long de l’année, ils ont lieu le jeudi.

Vous pouvez consulter le planning des séminaires :

L’intervention de Kristopher Lamore (prévue initialement le 19 mars), ainsi que celle de Muriel Villani & Viviane Kovess (prévue le 30 avril),sont reportées à une date ultérieure.

 

Organisation du laboratoire

En 2020, le laboratoire compte 67 membres permanents et 51 membres temporaires, vous retrouverez la composition des équipes dans l’onglet Equipe.

Vous pouvez également consulter l’organigramme du LPPS :

 

Bilans scientifique :

Chaque année, nous faisons le bilan scientifique des publications et des communications réalisées par les membres du LPPS.

Ce bilan est accessible ci-dessous, ainsi que dans la rubrique Productions Scientifiques.

 

Rapport d’évaluation du LPPS par le Hcéres  :

Le Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres) est l’autorité administrative indépendante chargée d’évaluer l’ensemble des structures de l’enseignement supérieur et de la recherche, ou de valider les procédures d’évaluations conduites par d’autres instances. Voici le dernier rapport d’évaluation du LPPS par le Hcéres.

 

Statut du LPPS et règlement intérieur :

Les recherches du LPPS s’organisent autour de 3 axes :

Psychopathologie du développement socio-émotionnel et cognitif.

Le but scientifique de l’axe 1 est d’améliorer les connaissances du fonctionnement des individus (présentant ou non des troubles neuro-développementaux ou un handicap) et son évolution, dans les domaines spécifiques suivants : Cognition/intelligence sociale (attention conjointe, langage, communication, interactions sociales et théorie de l’esprit) ; Sensorialité et motricité ; Fonctions exécutives et régulation ; Emotions et personnalité (ce dernier point rejoint les thématiques de l’axe 2).

Santé physique et mentale : adaptation et vulnérabilité.

Le but scientifique de l’axe 2 est d’améliorer les connaissances du fonctionnement des individus et son évolution dans les domaines spécifiques suivants : troubles psychopathologiques, addictions avec ou sans substances, impact de la maladie physique sur la santé psychologique. Ces facteurs sont étudiés chez les patients, les proches et les professionnels.

Interventions thérapeutiques et prévention.

Le but scientifique de l’axe 3 est de proposer et évaluer des modalités d’intervention adaptées aux populations cliniques étudiées et s’inscrit pleinement dans le cadre de la recherche appliquée.
Cet axe a pour objectifs d’élaborer des interventions à partir des résultats des recherches de l’axe 1 et 2, d’évaluer les effets des interventions et d’identifier les facteurs prédictifs, individuels et environnementaux, de la réponse à l’intervention.